Conférence avec le Professeur Rochal

L’association les Transmetteurs, conjointement avec le Samusocial Moskva et le SAMU de Paris (Hôpital Universitaire Necker – Enfants Malades) représenté par le Professeur Pierre Carli, a organisé une rencontre exceptionnelle jeudi 17 novembre entre les plus grands spécialistes de l’urgence médicale à Paris et le Professeur Leonid Mikhailovitch Rochal, chirurgien-pédiatre russe et directeur du plus grand hôpital pédiatrique de Moscou.

conf-prof-rochal-015

Le docteur Rochal a rappelé quelques unes de ses très nombreuses missions d’urgence médicale à travers le monde, depuis l’Arménie en 1988 (tremblement de terre à Erevan) en passant par le conflit du Nagorny-karabakh (Caucase) dans les années quatre-vingt dix et récemment encore les dramatiques prises d’otage dans l’école de Beslan en 2004 ou dans le théâtre de la Doubrovka à Moscou. Les terroristes eux-mêmes avaient exigé la présence du Professeur Rochal au cours de la prise d’otage pour soigner l’un des leurs. Il a évoqué de nombreux souvenirs ou circonstances assez terribles et s’est remémoré notamment le fait que les auteurs de la prise d’otage n’avaient aucune revendication et lui ont proposé d’emmener un dessin d’enfant « en souvenir ».

Parmi les messages forts transmis par le Professeur Rochal figure le fait que le taux de survie des enfants victimes de catastrophe naturelle ou d’actes terroristes est significativement plus élevé lorsque ces enfants peuvent être pris en charge par des médecins pédiatres. Ce décalage dans les taux de survie a été observé par les équipes du Professeur Rochal de manière constante sur tous les terrains d’intervention. Un autre point important qui a été abordé est celui de l’accès aux blessés et des conditions de leur extraction, notamment en présence d’obstacles.

Le contenu de cette conférence était autant philosophique et anthropologique que technique (traitement original de blessures graves par exemple) et les questions de la salle ont montré à quel point l’expérience de ce médecin hors du commun était respectée. L’après-midi était consacrée à une visite des services d’urgence et des blocs opératoires de Necker.

conf-prof-rochal-021